STORM

RESUME

Seul au bout du monde
La solitude, pesante pour certains lorsqu’elle est subie, devient un bienfait lorsqu’elle est souhaitée.


À l’instar d’une retraite dans un monastère, Yann 41 ans, se retire dans un phare pour écrire son prochain roman. La soif mystérieuse d’être seul au monde lui est nécessaire afin de se concentrer sur son écriture.


Il choisira le mois des tempêtes pour être complètement en phase avec les éléments déchainés. Fin novembre 1999, il s’enfermera pour deux mois pleins, sans aide extérieure dans le plus à l’ouest des phares français. Au bout de la terre d’Ouessant, le phare de la Jument.


Son rêve sera exaucé, mais des éléments extérieurs troublants viendront perturber sa quiétude. Des bruits étranges réguliers sortis des entrailles du phare. N’est-ce pas du à des hallucinations de son cerveau embrumé ?


Le bâtiment serait-il encore habité ?


Les vieilles pierres détiendraient-elles un secret ?

EXTRAIT

Il décida de monter écrire, au moins, cela lui ôterait ces pensées idiotes…

L’ascension était toujours aussi raide, il maudissait cette cigarette qui le forçait à s’arrêter à chaque palier.

Enfin arrivé sur place, il alluma son ordinateur et s’installa confortablement. Il relut ses dernières pages avant de continuer son récit…

Les mots et les phrases arrivaient en paquets dans son cerveau, il avait l’impression de ne plus maîtriser son histoire…

Le chapitre suivant était consacré à la construction du phare de la Jument, les images défilaient dans sa tête. La véritable histoire de ce phare lui parvenait comme s’il la vivait réellement, il notait les dates au jour près, les tempêtes qui empêchaient la construction d’avancer, les incidents, les retards de livraison des matériaux, les quelques accidents…

Il ne percevait pas encore le lien avec le début de son histoire, mais pressentait qu’il existât bel et bien. Il laissa ses doigts courir sur le clavier. Peut-être que l’explication des phénomènes étranges qui apparaissaient autour de lui viendrait se glisser dans ses écrits…

Cela faisait huit jours qu’il était arrivé, il avait écrit une soixantaine de pages. La progression s’annonçait bien. Le délai serait respecté.

Dans son livre de bord, Yann écrivit :

« Dimanche 28 novembre 1999, 17h45,

Journée de repos hier avec la venue du ravitaillement, agréable moment passé avec Gwenn et Justin… Des phénomènes étranges se passent ici, mon écriture est fluide, j’ai souvent l’impression qu’on cherche à me guider sans en connaître le but final… »

Avant de redescendre, il s’autorisa un petit moment au sommet de l’édifice sur la passerelle extérieure. Le temps avait changé, de gros nuages lourds se massaient à l’horizon. L’air était puissant, le vent toujours présent et le rocher toujours aussi minuscule vu d’en haut… Quelques grosses gouttes d’eau commencèrent à tomber… Yann rentra…

La nuit suivante fut ponctuée d’un orage terrible, les murs tremblaient et le tonnerre résonnait dans le bâtiment. Yann fut réveillé par le raffut infernal. Les murs s’illuminaient subitement à chaque éclair. Il vu distinctement l’ombre passer dans la lumière violente de l’un d’entre eux. Cette fois il n’avait pas rêvé et commença à tressaillir. Une sensation de frayeur l’enveloppa et il ne fut plus question de dormir après cette vision étrange… La silhouette s’était déplacée vers l’escalier et avait disparu aussi vite qu’elle était apparue.

Il rassembla ses esprits et comprit alors toute l’irrationalité du phénomène qu’il venait d’apercevoir… Malgré cela, il essaya de se convaincre du contraire en cherchant dans tous les sens une autre explication, sans y parvenir…

BOOK TRAILER

4 réflexions au sujet de « STORM »

  1. J’ai dévoré ce livre , mélange de faits historiques et romancés, de réel et de surnaturel, de personnages à qui l’ont s’attache vraiment au fil du récit et qui nous font à la fois sourire et pleurer… nous transportant dans leur bulle… nous faisant passer par tout un mélange de sentiments et d’émotions jusqu’à l’amour inconditionnel et irrationnel d’une puissance paroxystique.

    1. Merci Sophie pour ce joli commentaire. Visiblement tu as captée l’essence de ce roman qui me bouleverse encore moi-même. Cela remet aussi en question tous les codes établis et tu as su déceler tout ça ! C’est signe que ce bouquin interpellera les lecteurs à sa manière… Plutôt encourageant pour l’avenir de ce roman que j’espère voir un jour sur grand écran ! Et cela même si c’est presque un huis clos dans un lieu aussi magique qu’un phare… Et pourquoi pas imaginer adapter une pièce de théâtre ?

  2. ❤Coup de cœur STORM ! Je m’étais engagée à le lire en juillet (nous sommes encore « en juillet »… Je sais, je suis joueuse !), même si je suis débordée… entre les corrections de mon premier roman, la construction de mon blog auteur et l’arrivée sur Insta. Mais cela aurait été dommage que je passe à côté d’un tel excellent moment de lecture… 🌼VRAIMENT, j’ai adoré ! Je ne dis pas pas ça parce que je connais Philippe Fournier, je dis ça pour plusieurs raisons :
    # l’écriture est fluide, souple, rythmée… comme je les aime.
    # les personnages sont attachants, bouleversants et authentiques.
    # le cadre et les les lieux sont un vrai voyage dans l’imaginaire de Philippe.
    # l’intrigue m’a beaucoup plu et j’aimerais vraiment une suite…
    et en plus, Philippe Fournier n’est pas juste un EXCELLENT ROMANCIER, il est aussi un formidable infographiste talentueux. Kiss, Alanis

    1. Nos liens d’amitiés mis à part, j’en apprécie pas moins ce gentil commentaire d’auteur à auteur, qui plus est ! Très sincèrement, je suis heureux qu’il t’ai plu, j’encourage également tous les lecteurs qui visiterons cette page à faire de même en te lisant … Et je ne suis pas peu fier, à t’avoir poussé à publier… Je te souhaite de faire un carton avec ton roman « PS I love you », je sais déjà qu’il est en phase « corrections » et comme tu es quelqu’un de patient, tu sortiras une véritable pépite dans très peu de temps …. Alors « MERDE », pour la suite….
      Phil 😉

Répondre à INGREMEAU Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *